Sondage d’opinion 2020 – Algérie (fiche d’information)

20-11-2020
Sondage d’opinion 2020 – Algérie (fiche d’information)
Fiche d'information Algérie 2020 (Français)

Selon un nouveau sondage d'opinion, la plupart des Algériens considèrent l'UE comme un partenaire important

Près de la moitié des Algériens considèrent que leur pays entretient de bonnes relations avec l'Union européenne, mais seuls 42 % estiment que l'UE a une influence positive sur le développement de l'Algérie. Environ un tiers des Algériens ont connaissance de programmes financés par l'UE dans leur pays et 48 % de ceux qui savent que l'UE a apporté un soutien financier à l'Algérie estiment que celui-ci été efficace. Ce ne sont là que quelques-unes des conclusions du dernier sondage d'opinion annuel réalisé en Algérie, que le projet EU Neighbours South vient de publier.

L'enquête, qui fait partie d'une série de sondages d'opinion réalisés dans huit pays partenaires du sud de la Méditerranée, a été menée en Algérie de juin à juillet 2020, auprès de 1 044 personnes interrogées de vive voix. Les questions posées aux participants portaient sur leur perception générale de l'UE et des valeurs qu'elle véhicule, sur les relations de l'UE avec leur pays et sur l'impact du soutien financier de l'UE notamment en soutenant la réponse de leur pays à la crise du COVID-19. L'objectif était également de découvrir leurs vecteurs d'information préférés, leur ressenti par rapport à leur situation personnelle et celle du pays, ainsi que leurs attentes.

De manière générale, les Algériens ont une perception de l'UE conforme à la moyenne régionale des trois pays du Maghreb (Algérie, Maroc, Tunisie).

À la question concernant les relations avec l'UE, 45 % ont affirmé qu'elles étaient bonnes, par rapport à une moyenne de 59 % pour le Maghreb (67 % au Machrek).

Plus généralement, 36 % des personnes interrogées ont une image positive de l'UE (chiffre inférieur à la moyenne régionale). À l'instar des autres pays de la région, les valeurs les plus souvent associées à l'UE sont les droits de l'homme, la liberté individuelle et l’égalité des genres, tandis que les valeurs les moins associées à l'UE sont l'absence de corruption et la tolérance.

Les Algériens estiment que c'est au commerce (39 %) et à la santé (29 %) dans leur pays que le soutien de l'UE a le plus contribué et ils souhaiteraient que l'UE renforce encore son rôle dans ces domaines.

De manière générale, les Algériens pensent que les médias nationaux donnent une image positive de l'Union européenne. Cinquante-et-un d'entre eux estiment que l'image de l'UE à la télévision est très positive à plutôt positive, alors que seulement seize pour cent pensent qu'elle est très négative à plutôt négative. La télévision est précédée des sites Web (50 % pour une vision positive, 20 % pour une vision neutre, 16 % pour une vision négative) et suivie de la presse écrite (34 % positive, 24 % neutre, 18 % négative).

Les Algériens sont globalement satisfaits de leur vie (63 %, équivalant à la moyenne régionale) et plutôt optimistes pour les 12 prochains mois puisque 59 % s'attendent à une amélioration de leur vie quotidienne (contre12 % à une aggravation) et 67 % estiment que la situation financière actuelle de leur foyer est bonne (contre 32 % qui la jugent mauvaise).

 

Le rapport d'ensemble et les fiches d'information régionaux d'EU Neighbours South sont disponibles ici.

Pour en savoir plus sur la coopération et le partenariat UE - Algérie, cliquez ici.