Impact de l’attitude publique envers la migration sur l’environnement politique dans la région euro-méditerranéenne – Deuxième chapitre

21-02-2020
Impact of public attitudes to migration on the political environment in the Euro-Mediterranean region –Second chapter
Impact of public attitudes to migration on the political environment in the…

Dans le cadre du programme EUROMED Migration IV, le Centre International pour le Développement des Politiques Migratoires (CIDPM) a publié, conjointement avec l’Observatoire de l’attitude publique envers la Migration (OPAM – EUI), le deuxième des trois chapitres du rapport intitulé « Impact de l’attitude publique envers la migration sur l’environnement politique dans la région euro-méditerranéenne ».

Ce chapitre présente l’attitude publique envers la migration dans les pays partenaires du sud et examine son effet sur la politique en matière de migration et les politiques dans la région durant les 20 ou 30 dernières années.

L’objectif de ce chapitre est de répondre à la question suivante : Quels sont les effets politiques de l’attitude publique envers la migration dans les pays du sud et de l’est de la méditerranée ?

La méthodologie de ce chapitre est d’analyser les données quantitatives pan-régionales et considérer les données qualitatives provenant de quatre pays qui représentent les deux principales régions de la méditerranée : Le Maroc et la Tunisie pour le sud, la Jordanie et le Liban pour l’est – en plus du cas particulier de la Palestine. Dans ce rapport, nous offrons également un nombre de recommandations sur la façon dont les communicateurs sur la migration dans la région peuvent éviter la polarisation.