Un projet de l’UpM à l’échelle régionale entend offrir un accès rapide à l’enseignement supérieur aux populations déplacées

22-10-2021
UfM
UfM
Copyright: UfM

Les hauts fonctionnaires des ministères des Affaires étrangères des États membres de l’Union pour la Méditerranée (UpM) se sont réunis. Ils ont approuvé une nouvelle initiative régionale visant à soutenir l’accès à l’enseignement supérieur des populations réfugiées et déplacées.

La Plateforme mondiale pour l’enseignement supérieur a reçu l’aval des 42 États membres de l’UpM pour son projet de « mise en place d’un mécanisme de réponse rapide pour l’éducation supérieure dans les situations d’urgence dans la région euroméditerranéenne ».

« Les universités et les centres de recherche ne doivent pas être sous-estimés dans le rôle moteur qu’ils jouent pour notre croissance. Ils agissent comme des centres névralgiques, abritant des pépites d’innovation, audacieuses et brillantes, dont notre société a tant besoin. Nous devons chercher à soutenir au mieux ces ressources, en permettant à nos jeunes de poursuivre leurs ambitions dans l’enseignement supérieur et au-delà », a déclaré le secrétaire général de l’UpM, Nasser Kamel.

L’Union pour la Méditerranée est une institution intergouvernementale réunissant les États membres de l’Union européenne et 15 pays du sud et de l’est de la Méditerranée dont le but est de promouvoir le dialogue et la coopération.

Pour plus d'informations

Communiqué de presse

Union Pour la Méditerranée (UpM)