Libye : de nouvelles sanctions pour violation de l’embargo sur les armes des Nations Unies

16-10-2020
EU-Libya flags
EU-Libya flags
Copyright: European Delegation to Libya

Le Conseil européen a imposé ce jour des mesures restrictives ciblées à l’encontre d’une personne impliquée dans des activités de soutien et apportant un appui à des actes qui menacent la paix, la sécurité ou la stabilité de la Libye, y compris du fait de violations de l’embargo sur les armes imposé par les Nations Unies. Les sanctions imposées à cette personne comprennent une interdiction de pénétrer sur le territoire de l’UE et un gel des avoirs. En outre, il est interdit aux ressortissants et entités de l’UE de mettre des fonds à la disposition des personnes et entités sanctionnées.

Cette nouvelle désignation porte désormais à 16 le nombre de personnes auxquelles l’UE interdit d’entrer sur son territoire et à 20 et 19, respectivement, le nombre de personnes et d’entités dont elle a gelé les avoirs.

Le Conseil demeure vivement préoccupé par la situation en Libye et en particulier par les actes qui menacent la paix, la sécurité ou la stabilité du pays, y compris du fait de violations de l’embargo sur les armes imposé par les Nations Unies, de violations des droits de l’homme ou d’atteintes à ceux-ci, ainsi que par les tentatives d’exportation illicite de pétrole depuis la Libye.

Les sanctions de l’UE complètent et renforcent les sanctions adoptées par les Nations Unies, qui comprennent l’embargo sur les armes et des mesures individuelles, y compris pour des violations des droits de l’homme.

 

Pour en savoir plus

Communiqué de presse