Les demandes d’asile demeurent inférieures de 31 % à celles de 2019

15-10-2020
Asylum applications in 2020
Asylum applications in 2020
Copyright: EASO

Les chiffres publiés par le Bureau européen d’appui en matière d’asile (EASO) révèlent que les effets des mesures restrictives liées à la COVID-19 restent bien visibles dans l’ensemble de l’UE+. Les données montrent que les demandes d’asile présentées en août ont légèrement diminué par rapport à juillet (près de 43 000 demandes), et qu’elles sont nettement inférieures aux niveaux antérieurs à la COVID-19. En janvier 2020, 65 692 demandes ont été enregistrées.

En août, les Syriens (5 394 ; 13 % du total) et les Afghans (3 800 ; 10 % du total) sont demeurés les plus nombreux à déposer des demandes de protection internationale, suivis des Vénézuéliens (3 600 ; 9 % du total) et des Colombiens (3 300 ; 7 % du total), mais les analyses de l’EASO suggèrent que ces demandeurs ne sont pas de nouveaux venus dans l’UE+.

En août, 26 % des demandes ont fait l’objet d’une décision positive, alors qu’en juillet, 23 % seulement ont reçu une protection internationale. Globalement, le taux de reconnaissance entre janvier et août 2020 s’élève à 31 %.

La situation actuelle en matière de santé publique complique énormément la tâche qui consiste à formuler des prévisions précises sur la situation de l’UE+ en matière d’asile dans les mois à venir. Néanmoins, le rétablissement récent des mesures restrictives dans certains pays de l’UE+ et les restrictions de voyage intra-UE en vigueur sont susceptibles de limiter également la mobilité des personnes ayant besoin d’une protection. Les demandes d’asile devraient donc demeurer à un niveau inférieur à celui de la période récemment écoulée.

 

Pour en savoir plus

Communiqué de presse