Le projet NAWAMED met en avant les technologies de traitement des eaux usées non traitées applicables en Tunisie

26-08-2021
NAWAMED
NAWAMED
Copyright: ENI CBC Med Programme

La deuxième édition de l’e-Water Table tunisienne, organisée par le Centre de recherches et des technologies des eaux (CERTE) en collaboration avec les parties concernées par le traitement et la réutilisation de l’eau, a été l’occasion de discuter des différentes technologies émergentes de traitement des eaux non conventionnelles (ENC) applicables dans le contexte tunisien.

Une quinzaine d’experts issus des secteurs privé et public impliqués dans la gestion de l’eau, des représentants des autorités locales, des entreprises privées ayant des intérêts dans le domaine de l’eau, des bureaux d’études privés et des cabinets d’architectes ont contribué activement à la formulation de conclusions communes, prévues pour la fin du cycle des quatre « e-Water Tables »

Cet événement a en outre permis de présenter les objectifs et une vue d’ensemble des solutions basées sur la nature conçues par le consortium du projet NAWAMED, ainsi que les avantages de ces technologies et une analyse des possibilités de reproduction de celles-ci.

L’objectif est d’intégrer les ENC dans la gestion de la demande en eau en tant que ressource disponible adaptée à des usages spécifiques. Une synthèse des expériences et des solutions technologiques a été présentée avant la discussion afin de faire le point sur les performances technologiques et sur la manière de les intégrer aux niveaux local et urbain en vue de la valorisation des ENC.

NAWAMED (Des solutions naturelles pour la réutilisation de l’eau domestique dans les pays méditerranéens), mis en œuvre dans le cadre du programme IEV CTF Med, contribue concrètement à la promotion et à l’expérimentation de solutions à faible coût basées sur la nature pour l’utilisation décentralisée de l’eau non conventionnelle à usage domestique : en particulier, l’objectif est de traiter quelque 9 000 m³/an d’eau à réutiliser et de former au moins 150 techniciens, favorisant ainsi le renforcement des capacités.

Pour plus d'informations

Communiqué de presse

Projet NAWAMED