L’inventivité au service de l’éducation des enfants

30-11-2020
Camille Dupire

Si un adjectif pouvait décrire à lui seul la jeune Mariam Konan Rasheed, ce serait « ingénieuse ». Bloquée chez elle pendant la pandémie de COVID-19, cette Jordanienne de 33 ans a trouvé le moyen le plus divertissant d’éduquer ses jeunes pairs : des vidéos éducatives en ligne.

Avant la pandémie, cette diplômée du programme de bourses EDU-SYRIA II financé par l’Union européenne avait fait du bénévolat pour la Fédération luthérienne mondiale (FLM) dans le domaine de la garderie d’enfants. « Je m’occupais d’enfants de 2 à 5 ans dans le gouvernorat de Zarqa en organisant différentes activités interactives qui servaient également à les éduquer », explique Mariam, soulignant que cela l’aidait à mieux comprendre les besoins des enfants en fonction de leur âge.

« Mais à cause de la pandémie, je ne pouvais plus aller travailler. J’ai alors cherché un moyen pour continuer à travailler malgré le confinement. » Elle a fait le tour de sa maison et rassemblé de nombreux objets et matériaux de la vie quotidienne, comme des cordes, des épingles, des aiguilles et des balles en caoutchouc. « Bien sûr, c’était très difficile, car je ne pouvais pas sortir pour acheter le matériel dont j’avais besoin. » Mais cela n’a pas arrêté son esprit ingénieux. Elle a utilisé son smartphone pour enregistrer les vidéos et les a partagées avec les bénéficiaires de la FLM sur des groupes YouTube et WhatsApp.

D’une durée maximale d’une minute, ses vidéos sont adaptées à la capacité d’attention des jeunes enfants et sont accompagnées d’une musique de fond ludique pour maintenir leur intérêt. « Je voulais continuer à sensibiliser les enfants à des sujets qui me tiennent à cœur, tout en les aidant à apprendre de nouvelles choses comme les formes géométriques, à développer leur mémoire visuelle, etc. » Conçues pour différentes tranches d’âge, les activités s’adressent également aux enfants ayant des troubles du comportement grâce à des jeux destinés à améliorer les fonctions cognitives.

Perçues comme une distraction bienvenue à un moment où personne n’était autorisé à circuler dans le royaume, ces vidéos continuent de remporter un franc succès sur les médias sociaux. Mariam a bénéficié du programme de bourses EDU-SYRIA II, financé par l'Union européenne dans le cadre du Fonds fiduciaire régional de l'UE en réponse à la crise syrienne (EUTF Syria), le Fonds Madad de l'UE.

EDU-SYRIA

EDU-SYRIA est une série de projets toujours en cours et ayant débuté en 2015. Ces projets sont financés par l'UE via MADAD en réponse aux crises syriennes. Par conséquent, les principaux bénéficiaires sont les réfugiés syriens et les jeunes Jordaniens défavorisés. L'objectif ultime des projets est d'améliorer les conditions de vie de ces bénéficiaires en leur offrant des opportunités d'enseignement supérieur grâce à un ensemble de bourses accordées à des diplômés du secondaire depuis 2015.

EDU-SYRIA I a été initié fin 2015 grâce à un fonds de 4 millions d'euros qui a permis de financer 390 programmes accrédités par l'enseignement supérieur entre masters, bachelors et diplômes professionnels. Une deuxième subvention du Fonds fiduciaire régional de l’UE en réponse à la crise syrienne - Madad a été accordée, d’un montant de 11 millions d'euros, a permis d’initier le programme EDU-SYRIA II en octobre 2016. Le projet était le plus important en Jordanie en termes de nombre de bourses d'études supérieures accordées, soit 1000 au total. Un complément de subvention d’un montant de 2,6 millions d’euros a été versé en 2019, permettant l'octroi de 200 bourses d'études supérieures supplémentaires. EDU-SYRIA III a été lancé en janvier 2020 avec un fonds de 15 millions d'euros. Les composantes/actions de cette troisième phase sont plus diversifiées et incluent notamment certaines la réintégration de jeunes adultes qui ont précocement quitté l'école. Au total, 2245 bénéficiaires entre Syriens réfugiés et Jordaniens défavorisés.  

Le Fonds fiduciaire régional de l’UE en réponse à la crise syrienne - Madad

Depuis sa création en décembre 2014, une part importante de l’aide non humanitaire de l’Union européenne aux pays voisins de la Syrie est fournie par le biais du Fonds fiduciaire régional de l’UE en réponse à la crise syrienne, le Fonds «Madad» de l’UE. Ce Fonds apporte une réponse plus cohérente et intégrée de l'aide de l'UE à la crise et répond principalement aux besoins économiques, éducatifs, sociaux et sanitaires des réfugiés syriens dans les pays voisins tels que la Jordanie, le Liban, la Turquie et l'Irak. Le Fonds soutient également les communautés locales débordées et leurs administrations.  

Pour en savoir plus

Site web de la Délégation de l'UE en Jordanie

Site web EDU-SYRIA

Site web MADAD