Etudiants, professeurs : un pour tous, tous pour un contre la Covid-19 !

22-05-2020

Le cauchemar vécu par les Tunisiens, à l'instar de tous les citoyens du monde, à cause du Coronavirus, semble désormais près de s'achever. Peu ou pas de nouveaux cas sont recensés depuis le 11 mai et le moral est de nouveau au beau fixe. De cette crise sanitaire sans précédent, subsisteront des souvenirs de longues journées de confinement, des inquiétudes face à ce virulent virus, des incertitudes sur l'avenir mais aussi des initiatives solidaires lancées par des citoyens engagés rivalisant d'ingéniosité et de créativité face au manque de moyens et de ressources. Tel est le cas de l'initiative conjointe de l'Association Tunisienne de Mécanique (ATM) et de l'Ecole Nationale d'Ingénieurs de Monastir (ENIM), soutenue par Innovi'I-EU4Innovation, un projet d’appui au renforcement de l’écosystème de l’entrepreneuriat et de l’innovation en Tunisie, financé par l’Union européenne et mis en place par Expertise France.

Face à la pandémie de la Covid-19, il a fallu, de par le monde, s'activer et rapidement s'organiser pour trouver des solutions. Parmi les impératifs prioritaires, équiper les structures hospitalières de matériel adéquat mais aussi fournir des protections au personnel médical et paramédical dans un premier temps puis au grand public. C'est dans ce contexte que l'idée de réaliser des visières et autres matériels de protection a germé. « Comme à son habitude, notre Ecole a été très réactive et ce, dès les premiers jours de l'annonce de cette pandémie », affirme Tarak Bouraoui, enseignant à l’ENIM et Président de l’ATM. Et d'ajouter : « Nous avons aussitôt pris contact avec les autorités et constaté qu'il y avait un manque flagrant de matériel de protection destiné aux médecins et soignants. C'est ainsi, qu'en coordination avec la direction, un premier groupe de travail s'est rapidement constitué pour répondre à ce besoin urgent ». Constituée d'étudiants, d'ingénieurs et de chercheurs, l'équipe s'est mobilisée afin d'entamer la production de masques visières de protection. Et c'est grâce au succès de cette première action que l'initiative ENIM-ATM a trouvé écho auprès de Innovi'I-EU4Innovation et a été financée par le projet.

Eureka!

Ramla Gheith, enseignante-chercheuse au département de génie énergétique à l’ENIM et cheffe de projet en charge du volet de la lutte contre la Covid-19., revient sur les balbutiements de cette initiative. C'est une simple discussion sur les réseaux sociaux qui a provoqué le déclic. « Avec les étudiants ENIMiens, nous avons des groupes de discussion sur Facebook pour échanger sur l'actualité de notre Ecole ainsi que sur les compétitions nationales et internationales. A cause du Coronavirus, tout était en stand by mais les étudiants cherchaient des moyens pour meubler leur temps et mettre à profit leurs compétences. Lorsqu'il y a eu l'appel du ministère de la Santé aux citoyens pour supporter l'Etat dans sa lutte contre le virus et ses aléas, nous avons immédiatement réfléchi à des solutions à notre niveau et selon les moyens mis à notre disposition », explique-t-elle. L'initiative était lancée et la détermination des membres de l'équipe à son comble. « L'enthousiasme des jeunes et la motivation des enseignants faisaient plaisir à voir. Nous avons alors décidé de commencer par la fabrication de masques visières réutilisables mais faute d'imprimantes 3D dans les laboratoires de l'ENIM, cela n'était pas possible. Mais ce premier obstacle n'a pas eu raison de la volonté des équipes. Heureusement, un partenaire disposant d'une machine de découpe laser s’est proposé de la mettre à notre service », ajoute l'enseignante.

Engagement solidaire

Grâce à l'énergie positive de tous, la première conception de masque visière par découpe laser était prête au bout de 24 heures. Le premier prototype réalisé, il a fallu le faire contrôler par des médecins et c'est Dr Maha Ben Mansour, du service de réanimation du CHU Fattouma-Bourguiba qui s'en est chargée. A débuté alors un marathon de retouches et de modifications en vue de perfectionner le masque visière. « Au cours des essais, j’ai rencontré Dr Ben Mansour 5 ou 6 fois en 24 heures. C'est dire son engagement à nos côtés. Par la suite, c'est le directeur du service hygiène et sécurité du CHU Fattouma Bourguiba qui a validé le design des masques visières. Après 4 essais, le 5ème était jugé fonctionnel et conforme aux normes requises », conclut-elle.

Premier succès

Il a fallu, par la suite, trouver un partenaire industriel pour assurer la production des masques visières en grand nombre. En une semaine, plus de 2 500 masques visières ont été produits et distribués grâce à un bel élan de solidarité de la part de nombreux partenaires. Ils ont été distribués au personnel médical et soignant de la région et ses environs. Après cette première réussite, il fallait s'activer encore plus tant les besoins étaient grands. Face à cette réalité, Mohamed Nefaa, enseignant à l’ENIM a proposé de changer de procédé. « Nous avons besoin d’un plus grand nombre de visières alors pourquoi ne pas essayer l’injection plastique ? », a-t-il suggéré aux membres de l’équipe. Le prenant au mot, son collègue, Ramzi Fredj, a réalisé une maquette du moule et trouvé un industriel qui acceptait de les fabriquer. En moins d'une semaine, la production était lancée et près de 1000 pièces étaient confectionnées par jour.

Initiative ATM-ENIM : phase 2

Le succès de cette opération a balisé la voie à des demandes supplémentaires. En plus des visières, le personnel médical et paramédical avait besoin de combinaisons aussi. « L’ENIM dispose de l’unique département de génie textile en milieu universitaire. Nous avons donc jugé qu'il était de notre devoir de répondre à cette demande », affirme l'enseignante Ramla Geith. En un temps record et malgré toutes les embûches rencontrées, la phase 2 de l'initiative était déclenchée et en partenariat avec des industriels, des fournisseurs et le comité de crise du ministère de la Santé sur les normes en termes de tissu et de découpe, la production était en marche, une fois les différents tests de conformité réalisés.

Encore et encore...

Face à ce deuxième succès, les commandes et les demandes se sont multipliées. En plus des masques visières et des combinaisons de protection, il était demandé à l'équipe ATM-ENIM s'il était possible de produire également des caissons d’incubation, des masques intégraux, des box d’analyse ou encore un tunnel de décontamination. Une deuxième équipe s'est alors constituée, en charge de la conception et de la fabrication d’un système d’aide à la respiration en collaboration avec des médecins de l’Hôpital Fattouma Bourguiba et de la Faculté de médecine de Monastir. Le défi était de taille ! Mais là encore, face à la demande recrudescente et le volume de travail, des bénévoles se sont spontanément joints à cette initiative, dont des médecins, des ingénieurs et des étudiants. Un bel engouement solidaire qui a attiré l'attention de l'équipe du projet Innovi'I-EU4Innovation en quête d'initiatives créatives en matière de lutte contre la Covid-19. Suite aux échanges fructueux entre les deux parties, il a été conclu d'accorder une subvention à hauteur de 20 000€ pour financer l'ensemble des axes de l'action de lutte contre la Covid-19. En plus des masques visières, des combinaisons et des systèmes d'aide à la respiration, des équipes ATM-ENIM travaillent sur la conception et la fabrication de cabines de désinfection ainsi que d'un système robotisé de désinfection. D’autres projets sont également en cours en vue de concevoir et fabriquer des robot d’assistance médicale pour les professionnels de la santé ou les patients en confinement obligatoire.

Innovi'I-EU4Innovation, cap sur l'innovation !

Grâce à la subvention du projet Innovi'I-EU4Innovation, l'initiative ATM-ENIM a pu se consolider et en plus des succès déjà réalisés, d'autres, plus prometteurs sont attendus avec des solutions innovantes et créatives pour lutter efficacement contre la Covid-19 ou toute autre pandémie qui risque de survenir à l'avenir. D'autres initiatives tout aussi innovantes sont également dans le viseur de Innovi'I-EU4Innovation. Financé par l'Union européenne et mis en place par Expertise France, ce projet vise à améliorer l’offre de services pour les startups et les entrepreneurs en Tunisie à travers le soutien des structures d’accompagnement dans les domaines de l’entrepreneuriat et de l’innovation, à accompagner la mise en place d’un cadre réglementaire et de financement propice à l’entrepreneuriat innovant et aux startups et à valoriser l’écosystème tunisien de l’entrepreneuriat et de l’innovation à l’échelle nationale et internationale.