Dialogue Méditerranéen pour les Droits et l’Egalité

Med Dialogue for Rights and Equality logo

Durée du projet

2019-2022

Budget

2,74 millions d'euros

Implementing Partners

Particip, Le Partenariat Européen pour la Démocratie, Gesellschaft für Internationale Zusammenarbeit (GIZ)

Réseaux sociaux

Med Dialogue visual
Med Dialogue visual

Brève description

Le Dialogue Méditerranéen pour les Droits et l’Egalité est un programme régional financé par l’UE et d’une durée de 3 ans. Ce programme met l’accent sur le renforcement des capacités globales et la redevabilité des organisations de la société civile et la facilitation de leur engagement dans le but d’encourager leur contribution au cadre politique et institutionnel au niveau régional.

Pays bénéficiaires : Algérie, Egypte, Israël, Jordanie, Liban, Libye, Maroc, Palestine, Tunisie, et autres membres de l’UpM: Albanie, Bosnie Herzégovine, Mauritanie, Monaco, Monténégro et Turquie.

Objectifs

Son objectif global est de renforcer le rôle des organisations de la société civile (OSC), actives au niveau régional, dans la construction d’un développement durable, d’une cohésion régionale et de la résilience, ainsi que dans l’influence des prises de décision dans le voisinage sud et l’espace euro-méditerranéen.

L’assistance technique fournie aux OSC devrait permettre aux organisations de :

- s’engager de façon plus effective avec des organisations régionales et faire avancer leurs agendas par le dialogue politique ;

- faciliter la création de réseaux thématiques régionaux d’OSC à cette fin ;

- augmenter la participation de jeunes femmes et hommes dans la vie publique en développant des programmes pour les jeunes leaders de la société civile.

- augmenter la contribution des OSC dans le développement de la résilience ainsi que la stabilité au niveau régional en leur permettant d’articuler leurs messages aux autorités régionales de façon plus effective.

Activités en bref

Pour y parvenir, le programme se concentrera sur:

  • La tenue d’activités de renforcement de capacités qui soutiennent les OCS en matière de plaidoyer ;
  • Le soutien de réseaux régionaux actifs et le renforcement de leurs capacités afin d’influencer l’agenda des preneurs de décision et des institutions régionales ;
  • Le renforcement des jeunes activistes de la société civile, hommes et femmes, dans leur capacité à formuler des stratégies, coopérer ensemble, plaider pour les droits et la cohésion sociale ;
  • La création d’un site d’échange d’informations sur l’engagement de l’UE avec la société civile dans la région sud du voisinage.
Imprimer en pdf