Rabat abrite une rencontre méditerranéenne autour du climat dans le cadre du programme CLima-Med, financé par l'Union européenne

16-09-2019
 ©Unsplash
©Unsplash
Copyright: ©European Union

Onze villes marocaines particulièrement concernées par le développement de plans d'action pour l'accès à l'énergie durable et le climat ont pris part, en tant que villes pilotes, dans une rencontre méditerranéenne qui s'est tenue à Rabat dans le cadre du programme CLima-Med, financé par l'Union européenne. Cette rencontre a permis d'encourager le partage d'expériences concrètes entre municipalités marocaines, méditerranéennes et européennes.

L'objectif principal était de renforcer les capacités des communes à évaluer leurs risques climatiques, de mieux connaitre leurs émissions de gaz à effet de serre, et de se doter de moyens de suivre leurs évolutions dans le temps.

Quatre communes marocaines Agadir, Oujda, Benslimane et Chefchaouen ont pris l'initiative, dans le cadre de leur développement et avec le soutien de l'Union européenne à travers un projet appelé projet CES-MED, d'élaborer des plans d’actions et d’accès à l’énergie durable, dont les composantes touchent tous les aspects du développement local, comme l'accès à l'eau potable et le traitement des eaux usées, la prévention et la collecte des déchets ou les transports. Ces activités génèrent des gaz à effet de serre que ces communes souhaitent mieux encadrer.

Le projet Clima-Med a vocation à aider ces communes marocaines à avancer, étape par étape, grâce à un soutien technique direct et à distance.

Au Maroc, la ville de Chefchaouen est considérée comme ville modèle en terme d'engagement pour adopter des solutions durables pour l'environnement, et ce depuis que son conseil a proclamé la ville, ville écoloqigue en 2010.

Pour en savoir plus

Communiqué de presse

SiteWeb