Prix Samir Kassir pour la liberté de la presse 2019 : l'Union européenne récompense trois journalistes syriens et marocain

03-06-2019
SAMIR KASSIR AWARD FOR FREEDOM OF THE PRESS
SAMIR KASSIR AWARD FOR FREEDOM OF THE PRESS
Copyright: @EU

Le 30 mai, la délégation de l'Union européenne au Liban a tenu pour la 14e fois la cérémonie de remise du Prix Samir Kassir pour la liberté de la presse à Beyrouth, récompensant deux journalistes syriens et un journaliste marocain dans les trois catégories. Ce prix est l'événement phare annuel de la liberté de la presse au Liban et l'un des prix de journalisme les plus prestigieux dans les régions MENA et du Golfe. 

La cérémonie a été organisée en association avec la Fondation Samir Kassir au Liban, reconnaissant le travail de journalistes de la région MENA et des pays du Golfe dans les catégories suivantes: articles d’opinion (76 entrées), articles d’investigation (113 entrées) et reportages audiovisuels (44 entrées). Le prix attribué au gagnant dans chacune des trois catégories est de 10 000 €. Les finalistes reçoivent chacun 1 000 €.

Organisé chaque année depuis 2006, le Prix Samir Kassir pour la liberté de la presse honore la mémoire du journaliste libanais Samir Kassir, assassiné le 2 juin 2005 à Beyrouth. Ce prix, financé par l'Union européenne, récompense les journalistes qui se sont distingués par la qualité de leur travail et par leur engagement en faveur des droits de l'homme et de la démocratie. Cette année, 233 journalistes ont participé au concours.

Les gagnants du prix 2019 sont:

 - Catégorie de pièce d’opinion: Roger Asfar (Syrie). Son article intitulé «Le capitaine Majed ou le père commandant» souligne la nécessité de rompre avec le concept de héros afin de construire une société démocratique en Syrie.

 - Catégorie d'articles d'investigation: Ali Al-Ibrahim (Syrie). Son rapport intitulé «Forger la mort: le régime syrien dissimule ses crimes de guerre» met en lumière la divergence entre les causes officielles de la mort des prisonniers dans les prisons syriennes et les causes plus probables présumées par les familles et les étrangers. 

- Catégorie de reportage audiovisuel: Youssef Ziraoui (Maroc). Son reportage intitulé «Bouchra: une femme» décrit une conductrice de bus courageuse et les défis auxquels elle est confrontée quotidiennement. 

L'Union européenne se bat pour la liberté d'expression et appelle à mettre fin à l'impunité pour les crimes commis contre les journalistes. 

 

Pour en savoir plus

Communiqué de presse

Samir Kassir award - website