L’Union pour la Méditerranée intensifie ses efforts pour lutter contre la dégradation des terres en Méditerranée

11-09-2019
The Union for the Mediterranean steps up its efforts to counter land degradation in the Mediterranean
The Union for the Mediterranean steps up its efforts to counter land…
Copyright: UfM

La région méditerranéenne connaît une grave pénurie de ressources foncières adaptées à la production, en raison de l’aridité, de la pauvreté inhérente des sols dans de nombreuses régions et de la mauvaise gestion des terres. Pour lutter contre la désertification, la 14e session de la Conférence des Parties (CdP) à la Convention des Nations Unies sur la lutte contre la désertification (CLD) se tient du 2 au 13 septembre 2019 à New Delhi, en présence de plus de 3 000 participants, sur le thème « Restore land to sustain life » (Réhabiliter les terres pour une vie durable). L’Union pour la Méditerranée collabore avec l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) et le Centre international de hautes études agronomiques méditerranéennes (CIHEAM) à la manifestation parallèle « Initiative régionale de lutte contre la dégradation des terres en Méditerranée, au Proche-Orient et en Europe orientale, LANDMEDNET » (Regional initiative to counter land degradation in the Mediterranean, Near East and Eastern Europe, LANDMEDNET) qui a eu lieu le 5 septembre.

La manifestation parallèle attire l’attention sur la nécessité d’identifier les principaux défis à l’utilisation et à la gestion durables des ressources foncières et de définir des actions régionales pour lutter contre la dégradation des terres, renforcer la résilience et promouvoir des paysages de production durable en Méditerranée, au Proche-Orient et en Europe orientale.

L’UpM s’est également associée à la CLD pour encourager la coopération dans le domaine de la sécheresse, de la désertification et de la réhabilitation des terres dans la région méditerranéenne, dans le cadre d’une approche économique circulaire élargie. En particulier, l’UpM a contribué à l’élaboration de plans nationaux de lutte contre la sécheresse pour renforcer la résilience sociale dans les pays méditerranéens non membres de l’UpM. Les représentants à l’UpM de l’Égypte, du Maroc, de la Tunisie, de la Mauritanie, de la Jordanie et de l’Algérie ont déjà rejoint l’initiative sur la sécheresse et ont élaboré un plan national de lutte contre la sécheresse.

 

Pour en savoir plus

Communiqué de presse