L’Égypte est encore une fois au 1er rang des investissements de la Banque européenne pour la reconstruction et le développement en 2019

17-01-2020
Egypt again tops European Bank for Reconstruction and Development investments in 2019
Egypt again tops European Bank for Reconstruction and Development investments…
Copyright: EBRD

Pour la deuxième année consécutive, l’Égypte est arrivée au premier rang des investissements annuels de la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD) avec de nouveaux engagements de 1,2 milliard d’euros dans 26 projets en 2019, après un montant de 1,1 milliard d’euros l’année précédente.

Poursuivant son soutien à la région du sud et de l’est de la Méditerranée (SEMED) en 2019, la Banque a réalisé 1,8 milliard d’euros de nouveaux investissements dans 53 projets, dont 72 % dans le secteur privé et 40 % dans l’économie verte. Cela s’ajoute aux 2 milliards d’euros d’investissements consentis dans 50 projets au cours de l’année précédente.

En Jordanie, la Banque a investi 87 millions d’euros dans neuf projets, dont l’assainissement d’une lagune contaminée à l’est de Russaifa, un projet phare qui contribuera à assainir la lagune et à rétablir la liaison entre le cours d’eau d’origine en amont du bassin versant de Wadi Marka et ses affluents en aval.

Au Liban, la BERD a continué à soutenir la compétitivité du secteur privé en investissant 164 millions d’euros dans trois projets.

L’année 2019 a également vu l’ouverture d’un troisième bureau de la BERD au Maroc, à Agadir, confirmant ainsi l’engagement de la Banque à développer l’économie et à promouvoir l’intégration régionale. Les investissements dans le pays ont atteint 204 millions d’euros dans le cadre de 14 projets l’année dernière.

En Tunisie, la Banque a investi 177 millions d’euros au travers de 11 projets en 2019, dont un prêt de 45 millions d’euros à la Société des Transports de Tunis (Transtu) pour améliorer les services de trains de banlieue entre Tunis et La Marsa.

En Cisjordanie et à Gaza, la Banque a financé la première obligation palestinienne ayant un impact sur l’emploi et le développement pour faire face aux niveaux élevés de chômage des jeunes, en offrant une formation professionnelle à plus de 1 000 jeunes Palestiniens.

La Banque a financé un nombre record de 452 projets individuels, contre 395 l’année précédente.  Le financement a dépassé pour la première fois les 10 milliards d’euros, passant de 9,5 milliards d’euros à 10,1 milliards d’euros.

La BERD est une banque multilatérale qui promeut le développement du secteur privé et l’initiative entrepreneuriale dans 38 économies sur trois continents. Elle combine investissements et dialogue politique et, par l’intermédiaire d’activités telles que son initiative communautaire, s’efforce également de soutenir les sociétés locales et de faire connaître les pays de la BERD.

 

Pour en savoir plus

Communiqué de presse

BERD - Site internet