Déclaration de la Haute représentante Federica Mogherini au nom de l'UE sur la situation en Libye

15-04-2019
EU Libya
EU Libya
Copyright: @EU

L'attaque militaire lancée par la LNA sur Tripoli et l'escalade consécutive dans et autour de la capitale mettent en danger les civils, y compris les migrants et les réfugiés, et perturbent le processus politique mené par les Nations Unies, avec le risque de graves conséquences pour la Libye et la région, notamment la menace terroriste.

L'Union européenne et ses États membres appellent toutes les parties à cesser immédiatement toute opération militaire. La LNA et toutes les forces qui se sont installées à Tripoli ou dans ses environs doivent se retirer et les trêves humanitaires réclamées par l'ONU doivent être observées. L'Union européenne rappelle aux parties à cette confrontation qu'elles doivent respecter le droit international, y compris le droit international humanitaire, et que ceux qui le violent seront tenus de rendre compte de leurs actes.

L'Union européenne et ses États membres comprennent que, dans les circonstances actuelles, la Conférence nationale a dû être reportée et ils demandent qu'elle soit convoquée dès que les conditions le permettront. Ils sont prêts à soutenir ses réalisations et à contribuer à assurer une transition pacifique dans l'intérêt de tous les Libyens, tout en traçant la voie vers des élections crédibles et pacifiques dès que possible, comme convenu par les parties libyennes à Paris en mai 2018, à Palerme en novembre 2018, à Abu Dhabi en février 2019.

 

Pour en savoir plus

Communiqué de presse