Déclaration conjointe de M. Josep Borrell, Haut représentant/Vice-Président, et de M. Janez Lenarčič, commissaire chargé de la gestion des crises, sur la situation en Syrie

15-01-2020
EU-Syria flags
EU-Syria flags
Copyright: EU Delegation to Syria

L’Union européenne se félicite de la décision prise par le Conseil de sécurité des Nations Unies, le 10 janvier, de renouveler l’autorisation de l’aide humanitaire transfrontalière au profit des personnes dans le besoin en Syrie. Compte tenu des énormes besoins humanitaires que connaît le nord de la Syrie, l’absence d’accord au sein du Conseil sur une prolongation aurait eu des conséquences catastrophiques.

Toutefois, l’UE regrette que le point de passage de Yaroubia entre l’Irak et le nord-est de la Syrie, où les besoins non satisfaits subsistent dans une large mesure, soit exclu du champ d’application de la résolution 2504 du Conseil de sécurité des Nations Unies. Cela compromet la fourniture de médicaments et d’équipements médicaux essentiels dans le nord-est de la Syrie. L’Union européenne déplore également le délai réduit de la résolution. La réponse aux besoins humanitaires aigus exige un accès soutenu et prévisible au-delà de six mois.

L’escalade des hostilités dans le nord-ouest de la Syrie, la violence incessante et les violations du droit international humanitaire continuent d’affecter de manière alarmante les civils qui ont déjà souffert de plusieurs années de conflit.

De nombreux décès et blessures de civils ont été rapportés au cours des dernières semaines. Depuis le début du mois de décembre, quelque 300 000 personnes, dont une écrasante majorité de femmes et d’enfants, ont été déplacées dans des conditions épouvantables. Plus de quatre millions de personnes doivent faire face à un hiver rigoureux, dont des centaines de milliers de personnes vivant dans des tentes et des camps de fortune ou sur des sites pour personnes déplacées à l’intérieur du pays. La poursuite des opérations militaires aggrave encore cette situation humanitaire déjà catastrophique.

L’Union européenne continue de fournir une aide humanitaire vitale aux civils vulnérables en Syrie, y compris dans le nord-ouest. Elle exhorte toutes les parties au conflit à observer un cessez-le-feu immédiat, à assurer la protection des civils, à permettre un accès humanitaire sans entrave, indépendamment des considérations politiques, et à respecter pleinement le droit international humanitaire.

 

Pour en savoir plus

Communiqué de presse