CyberSud: Formation judiciaire initiale sur la cybercriminalité et la preuve numérique en Tunisie

20-11-2018
CyberSouth: Introductory judicial course on cybercrime and electronic evidence in Tunisia
CyberSouth: Introductory judicial course on cybercrime and electronic evidence…
Copyright: CyberSouth

Dans le cadre du projet CyberSud, le Conseil de l’Europe, en partenariat avec l’Institut Supérieur de la Magistrature, a organisé une formation judiciaire initiale sur la cybercriminalité et la preuve numérique du 12 au 14 novembre 2018 à Tunis, en Tunisie.

La formation a été délivrée à 26 magistrats (juges et procureurs) avec le support technique du Ministère de l’Intérieur tunisien.

L’objectif du projet CyberSud est de soutenir la Tunisie dans la création d’une une équipe de magistrats formateurs qui seront des magistrats référents au niveau local et régional, et par la suite, ils seront amenés à délivrer des formations nationales en matière de cybercriminalité et preuve numérique.

L’ouverture de l’activité a été adressée par le directeur général de l’ l’Institut Supérieur de la Magistrature et par le chef du bureau du Conseil de l’Europe en Tunisie. Les deux responsables ont souligné l'engagement de la Tunisie et les démarches déjà entreprises pour devenir partie à part entière à la Convention de Budapest cette année. La formation de trois jours a touché des aspects législatifs de la cybercriminalité et de la preuve numérique en offrant aux participants des informations sur la façon de traiter les infractions sur la cybercriminalité, sur les instruments disponibles pour les enquêtes et poursuites en matière de cybercriminalité et les canaux et instruments de coopération internationale dans ce domaine.

CyberSud est un projet conjoint de l’Union européenne et du Conseil de l’Europe. Il contribue à la prévention et au contrôle de la cybercriminalité et d’autres infractions impliquant la preuve électronique dans la région du Voisinage Sud, en conformité aux normes internationales de protection des droits de l’homme et au respect de l’État de droit ainsi qu’aux bonnes pratiques.

 

Pour en savoir plus

Communiqué de presse

CyberSouthPage web