Projet pilote pour la lutte contre la radicalisation et l’extrémisme violent dans la région du Sahel-Maghreb

EU flags

Durée du projet

2015-2020

Budget

5 millions d'euros
UNICRI
UNICRI

Brève description

Le projet s’étend sur 4 ans et assure la promotion des activités de dé-radicalisation globales et crédibles dans la région du Sahel – Maghreb, à travers le développement de sociétés plus réactives et accessibles. L’élément clé du projet sera l'implication des acteurs de la société civile. Les organisations non- gouvernementales (ONG), les victimes du terrorisme, les médias, les associations culturelles, les femmes et les organisations pour la jeunesse seront les principaux partenaires dans la mise en œuvre des activités, afin d’accroitre la résilience et contribuer à s’attaquer aux causes profondes aux niveaux local et national.

Ce projet combinera la stratégie de lutte contre le terrorisme de l'Union européenne, la stratégie de l'Union européenne pour lutter contre la radicalisation et le recrutement de terroristes, la stratégie de l'Union européenne pour la sécurité et le développement dans le Sahel et la Stratégie antiterroriste mondiale des Nations Unies. Il développera une approche unifiée en impliquant les acteurs nationaux, régionaux et internationaux, y compris le Forum mondial de lutte contre le terrorisme, Hedayah, des experts internationaux et les autorités nationales compétentes dans les pays impliqués.

Pays bénéficiaires : Algérie, Libye, Maroc, Tunisie ; et Burkina Faso, Tchad, Mali, Mauritanie, Niger.

Objectifs

Les objectifs du projet sont les suivants :

1. contribuer au renforcement des capacités des acteurs locaux de la société civile (y compris les jeunes, les médias, les groupes religieux, les anciens esclaves) dans le but de développer la résilience dans la société et ainsi résister à la radicalisation.

2. tester et évaluer les actions mises en œuvre par les acteurs de la société civile afin d’identifier les bonnes pratiques et les leçons apprises en terme d’atténuation de conflits et de contrer l’extrémisme violent donnant lieu à des interventions réussies.

Activités en bref

Il est prévu de renforcer le soutien financier direct à 20-25 acteurs de la société civile à travers des actions visant à atténuer les conflits et contrer l’extrémisme violent. Les actions couvriront notamment les domaines suivants:

1. La diffusion de la culture et des valeurs démocratiques : formation et renforcement de capacités pour les jeunes leaders, projets dans les écoles pour faire face à la violence et promouvoir la tolérance et le dialogue ;

2. La promotion et la diffusion de la citoyenneté démocratique à travers l’art, le théâtre, la musique, la culture et la protection de l’éco-environnement ;

3. Le soutien aux médias et à l’utilisation des médias et des médias sociaux, la création de syndicats de journalistes, la promotion des radios locales et des radios associatives ;

4. Les activités avec des groupes religieux pour promouvoir et intégrer le discours religieux dans une culture démocratique ainsi que la culture du respect des femmes ;

5. La construction ou le renforcement des réseaux existants d’associations et d’OSC.

Partenaire en charge de l’exécution du projet : L’Institut Inter-régional de Recherche des Nations Unies sur la Criminalité et la Justice (UNICRI)

Imprimer en pdf