Projet Euromed de Transport Maritime (SAFEMED IV)

EU flags

Durée du projet

2017-2021

Budget

4 millions d'euros
EuroMed Transport Maritime Project (SAFEMED IV)
EuroMed Transport Maritime Project (SAFEMED IV)

Brève description

Alors que la sécurité et la sûreté maritimes ainsi que la protection de l’environnement marin sont des préoccupations communes des états membres de l’UE et des pays non-européens riverains de la mer Méditerranée, l’Agence européenne pour la sécurité maritime (AESM) met en œuvre un projet d’assistance technique qui rassemble des acteurs nationaux, européens et internationaux dans le but de relever les normes de sureté, de sécurité et de protection de l’environnement marin.

Pays bénéficiaires: Algérie, Egypte, Israël, Jordanie, Libye, Liban, Maroc, Palestine, Tunisie et Turquie.

Objectifs

Les principaux objectifs de ce projet, qui entre dans le cadre du Plan d’Action régional pour les transports 2014-2020 de l’UpM, sont :

- Renforcer la sécurité maritime;

- Renforcer la sécurité des bateaux et des installations portuaires;

- Réduire la pollution de l’environnement marin ;

- Améliorer le niveau de formation maritime et de qualification des marins ;

- Améliorer les conditions de vie et de travail à bord des bateaux;

- Améliorer la coopération entre les institutions et les agences avec des compétences en lien avec les fonctions de garde-côtes en Méditerranée pour faciliter la coopération multilatérale sur différentes questions telles que la sécurité et la sureté maritimes et les activités de protection de l’environnement.

Activités en bref

  • Renforcer la capacité des administrations maritimes nationales afin de s’assurer qu’elles s’acquittent de leurs obligations de façon efficace et systématique en tant qu’états du pavillon.
  • Transposer en droit national des pays bénéficiaires les instruments obligatoires dans leur version la plus récente.
  • Se rapprocher des pratiques et des acquis de l’UE dans ces domaines.
  • Renforcer la coopération entre les autorités compétentes des bénéficiaires et les états membres de l’UE et les institutions de l’UE.
  • Renforcer l’harmonisation entre les protocoles d’accord ainsi que l’harmonisation des inspections de contrôle des navires par l’Etat du port dans la région méditerranéenne.
  • Renforcer les capacités des autorités compétentes des pays bénéficiaires en matière de contrôle du trafic maritime dans la région.
  • Améliorer le partage d’informations concernant le trafic.
  • Améliorer les capacités de prévention, détection et réponse à la pollution marine.
  • Encourager les bénéficiaires à ratifier les exigences de MLC 2006 et leur permettre sa totale mise en œuvre.
  • Améliorer la mise en œuvre des exigences de la convention STCW ainsi que le code ISM.
  • Renforcer les capacités institutionnelles pour permettre la mise en œuvre des exigences du Code ISPS.
  • Encourager les institutions et agences des bénéficiaires ayant des fonctions de garde-côtes à coopérer dans un cadre régional défini.

Partenaire en charge de la mise en œuvre du projet: l’Agence européenne pour la sécurité maritime (AESM)

Imprimer en pdf