Journée internationale des migrants: déclaration commune de la Commission européenne et du haut représentant de l'Union pour les affaires étrangères et la politique de sécurité

18-12-2020
EU flag
EU flag
Copyright: European Commission

À l'occasion de la Journée internationale des migrants, le haut représentant et la Commission européenne ont fait la déclaration suivante:

(..)

À l'occasion de la Journée internationale des migrants, l'Union européenne réaffirme qu'elle est fermement résolue à protéger la dignité et les droits de l'homme de tous les migrants. Les migrants apportent une valeur ajoutée à nos économies et à nos sociétés, et nous nous efforçons de veiller à ce que la migration se déroule d'une manière sûre, légale et bien gérée.

(..)

La gestion des migrations requiert une coopération, une mobilisation, une solidarité et un partage des responsabilités à l'échelle mondiale. L'Union européenne suit une approche globale, équilibrée et coopérative, en partenariat avec les pays d'origine, de transit et de destination, les organisations régionales et multilatérales, ainsi qu'avec la société civile, les organisations de migrants et les organisations de la diaspora. Nous visons également à maximiser les avantages de la migration en termes de développement, à exploiter le potentiel des envois de fonds et à nouer un dialogue étroit avec les organisations de la diaspora.

En septembre dernier, nous avons proposé un nouveau pacte sur la migration et l'asile pour l'Union européenne. Dans le cadre de ce pacte, nous visons à instaurer une gouvernance commune des migrations au niveau de l'Union: une solidarité et un partage équitable des responsabilités, des procédures plus efficaces, une mobilisation accrue en faveur de la mise en place de voies de migration légales, et un renforcement de l'intégration et de la lutte contre la migration irrégulière.

Dans le cadre du nouveau pacte, nous nous engageons à approfondir notre coopération avec les pays partenaires. L'amélioration des perspectives économiques, le renforcement de la lutte contre les trafiquants d'êtres humains et les passeurs, qui profitent du désespoir d'autrui et mettent en danger des milliers de vies humaines, ainsi que l'amélioration de la réadmission et de la réintégration des migrants constituent autant d'éléments qui font l'objet de partenariats complets et sur mesure auxquels nous participons déjà et que nous cherchons à renforcer.»

 

Pour en savoir plus

Texte intégral de la déclaration

Nouveau pacte sur la migration et l'asile