Vaccination: la Commission européenne et l'Organisation mondiale de la santé unissent leurs forces pour promouvoir les bienfaits des vaccins

13-09-2019
EU WHO
EU WHO
Copyright: ©European Union

La Commission européenne et l'Organisation mondiale de la santé (OMS) ont organisé conjointement le premier sommet mondial de la vaccination le 12 Septembre à Bruxelles. L'objectif est de donner un coup d'accélérateur à l'action mondiale visant à mettre un terme à la propagation des maladies à prévention vaccinale, et de plaider contre la diffusion de fausses informations sur les vaccins dans le monde entier.

En ouvrant le sommet, le président Juncker et M. Tedros ont appelé à une intensification urgente des efforts pour mettre un terme à la propagation des maladies à prévention vaccinale, telles que la rougeole. Au cours des trois dernières années, sept pays, dont quatre situés dans la région européenne, ont perdu leur statut de pays ayant éliminé la rougeole. Les nouvelles épidémies sont la conséquence directe d'écarts en matière de couverture vaccinale, notamment chez les adolescents et les adultes qui n'ont jamais bénéficié d'une couverture vaccinale complète. Pour résorber ces écarts, le sommet a abordé les multiples obstacles à la vaccination: les droits et réglementations, l'accessibilité, la disponibilité et la qualité des services de vaccination, ainsi que l'accès à ces services, les normes, les valeurs et le soutien sociaux et culturels, ainsi que la motivation, les attitudes, les connaissances et les compétences personnelles.

Par ailleurs, la Commission européenne et l'Organisation mondiale de la santé ont appelé à accorder un important soutien à l'Alliance mondiale pour les vaccins et la vaccination (GAVI). La GAVI joue un rôle essentiel dans la réalisation des objectifs mondiaux en matière de vaccination dans les pays qui sont les moins bien armés dans ce domaine.

De nouveaux modèles et possibilités pour accélérer la mise au point de vaccins sont également à l'ordre du jour du sommet mondial de la vaccination, ainsi que les moyens de faire en sorte que la vaccination soit une priorité de santé publique et un droit universel.

 

Pour en savoir plus

Communiqué de presse

Sommet mondial de la vaccination