Interpol Sud

Interpol logo

Durée du projet

2017-2020

Budget

3 millions d'euros

Réseaux sociaux

Interpol
Interpol

Brève description

Interpol, à travers les états membres de l’UE, est le plus important fournisseur de données des agences chargées de l’application des lois (Europol, Eurojust et Frontex). L’objectif de ce programme est d’intensifier et d’accélérer l’échange d’informations opérationnelles dans le Voisinage Sud, et avec l’UE, sur des questions liées au crime organisé, au terrorisme, au trafic de migrants, au trafic d’êtres humains et d’armes légères et, ainsi, d’augmenter la collecte de données venant du Voisinage Sud (comme par exemple la base de données des combattants étrangers, les papiers d’identités volés et perdus, iArms et iTrace, les avis, les œuvres d’art volées).

Pays bénéficiaires: Algérie, Egypte, Israël, Jordanie, Liban, Libye, Maroc, Palestine, Syrie et Tunisie.

Objectifs

Avec l’objectif général de mieux détecter et réduire le crime organisé et les activités terroristes d’individus ou de groupes, le programme vise à :

- Augmenter l’échange d’informations et la collecte de données sur des questions liées au crime organisé, au terrorisme, au trafic d’êtres humains et d’armes légères, en utilisant les systèmes d’Interpol (y compris les bases de données, le réseau crypté et les task force spécialisées) ;

- Améliorer la qualité des rapports analytiques, pour les pays bénéficiaires mais aussi pour Interpol, Europol, Eurojust et Frontex.

Activités en bref

- Promouvoir l’utilisation des systèmes d’Interpol;

- Présenter des campagnes de sensibilisation pour la promotion d’une meilleure utilisation des données existantes disponibles et pour une alimentation accrue des bases de données ;

- Fournir une évaluation des besoins spécifiques dans le domaine du renforcement de capacités et de la formation pour chaque pays sur l’utilisation des systèmes d’Interpol ;

- Dispenser des formations spécialisés et de renforcement de capacités ;

- Fournir des équipements pour les postes-frontières sensibles (le déploiement du matériel de l’I24/7 devrait rester exceptionnel et ne devrait viser qu’un nombre limité de postes-frontières critiques importants au niveau régional) avec l’obligation de :

  • Procéder à une évaluation des besoins pour le déploiement des équipements, et
  • Faire l’analyse des plans d’investissement prévus des pays partenaires mais aussi prévus dans les projets en cours ou planifiés financés par d’autres donateurs bilatéraux et internationaux ;

- Assurer une formation adéquate dans les postes nouvellement équipés avec des exercices sur table : des opérations par l’intermédiaire d’exercices sur table et, si possible, des opérations transfrontalières communes basées sur le modèle Opération Spartacus d’Interpol.

Imprimer en pdf