EUROMED MIGRATION IV

Euromed Migration IV logo

Durée du projet

2016-2019

Budget

6 millions d'euros

Project Website

EU/ECHO/Peter Biro
EU/ECHO/Peter Biro

Brief Description

Le projet EUROMED MIGRATION IV, qui repose sur les précédentes phases mises en œuvre, est façonné par l'Agenda européen sur la migration, l'Approche globale des migrations et de la mobilité (AGMM) et la Communication de l'UE sur la migration et le développement, lesquels sont étroitement alignés sur la politique étrangère et la politique de développement de l'UE.

Pays bénéficiaires: Algérie, Egypte, Israël, Jordanie, Liban, Libye, Maroc, Palestine, Syrie, Tunisie et tous les pays membres de l’UE (Compte tenu de la situation actuelle, la participation de la Libye et de la Syrie est suspendue).

Objectifs

L'objectif global du projet EUROMED Migration IV est de mettre en œuvre une approche globale et commune pour renforcer le dialogue et la coopération effectifs en matière de migration, de mobilité et de protection internationale entre les pays méridionaux partenaires de l'Instrument européen de voisinage (IEV) et les États membres de l'UE, ainsi qu'entre les pays méridionaux partenaires eux-mêmes. Le projet aidera les États membres de l'UE et les pays partenaires à établir un dialogue approfondi, constructif et opérationnel, ainsi qu'un cadre de coopération, en accordant une attention particulière au renforcement des instruments et des capacités afin d'élaborer et de mettre en œuvre des politiques de migration et de protection internationale cohérentes et fondées sur des données factuelles.

Activités en bref

Afin d'atteindre cet objectif, le projet articule ses activités autour de deux piliers :

  • Faciliter un dialogue constructif sur la coopération régionale Nord-Sud et Sud-Sud dans les domaines de la migration et de la protection internationale (migration légale, migration irrégulière, migration et développement, protection internationale et asile).
  • Renforcer les capacités et adopter une nouvelle approche axée sur les résultats comprenant des activités sous-régionales, des programmes de formation adaptés au contexte national et des mesures ciblées d'assistance technique pour des actions concrètes.

Ces deux piliers s'appuient sur une composante horizontale et transversale mettant un accent particulier sur la communication via la diffusion d'informations fiables afin de contribuer à l'élaboration d'un discours plus équilibré sur la migration. Cette composante inclura notamment la carte interactive sur la migration (i.Map) et un programme de formation connexe sur la gouvernance de la migration destiné aux étudiants et jeunes diplômés de la région.

Partenaire chargé de l’’exécution : Centre international pour le développement des politiques migratoires (CIDPM)